News



Télécharger au format PDF Article 1

FILIMBI, qui signifie coup de sifflet en swahili, l’une des quatre langues nationales de la République Démocratique du Congo, est un collectif, un mouvement citoyen congolais non partisan et non violent réunissant des citoyens, en particulier des jeunes (activistes, étudiants, artistes, entrepreneurs, cadres, etc.), mais également des organisations non partisanes (milieux associatifs, universités, etc.) qui partagent la Vision du mouvement.

Article 2

Le mouvement est constitué pour une durée indéterminée.

La Charte, le code d’éthique ainsi que la lettre d’engagement sont les principaux documents qui régissent le mouvement.

Du point de vu légale, toutes les actions qui l’exigent seront portées par une organisation membre du mouvement ou partenaire dûment constituée conformément à la Constitution et/ou aux lois de la République.

Article 3

La Vision FILIMBI
Le Congo nous appartient à tous
. Le mouvement FILIMBI rêve d’une République Démocratique du Congo où chaque citoyen en général, jeune en particulier, est acteur de son avenir en ayant notamment la possibilité de penser et d’agir librement.

Article 4

Les objectifs
L’objectif principal du mouvement FILIMBI est d’accroître la participation citoyenne, en particulier des jeunes, et d’encourager le dialogue entre les citoyens et les acteurs tant sociaux que politiques pour améliorer la qualité de vie de la population. Cela suppose que les citoyens :

  1. Connaissent leurs Droits qui sont liés à leurs Devoirs ;
  2. Connaissent le fonctionnement de l’Etat et les différents niveaux où se prennent les décisions ;
  3. Développent la capacité d’influencer sur les décisions publiques/politiques afin de s’assurer qu’elles bénéficient au plus grand nombre de citoyens.
Ainsi, le mouvement FILIMBI fournit aux citoyens un cadre et des outils susceptibles de faciliter un engagement citoyen et l’exercice de leurs Droits et Devoirs civiques en toute conscience, pour apporter un Changement positif dans leur milieu de vie.

Le mouvement FILIMBI utilise ces outils pour permettre une transition des citoyens, jeunes en particulier, non engagés, du cynisme, de la colère et de la frustration qui les animent, à la critique constructive et l’influence positive du système, à travers l’engagement civique et le pouvoir électoral. Il souhaite en particulier traduire les connaissances des jeunes, leur énergie positive et leur dynamisme en une influence directe sur le système de gouvernance.

Article 5

FILIMBI en actions
Le mouvement FILIMBI compte atteindre les objectifs qu’il s’est fixé en utilisant entre autres les moyens ci-après, conformément à la Constitution ainsi qu’aux lois de la République:

  • Ateliers d’échanges et de formation sur des thèmes variés (participation citoyenne, leadership, service communautaire, élections etc.) ;
  • Évènements encourageant les jeunes à s’engager (concerts citoyens, foires aux problèmes, concours, débats citoyens etc.) ;
  • Élargissement du réseau citoyen (création de cellules, etc.);
  • Équipes de rue pour la sensibilisation à l’engagement citoyen ;
  • Publication d’articles et d’analyses ;
  • Conception et production de matériaux de sensibilisation et de formation ;
  • Marches pacifiques et sit-in ;
  • Etc.
Article 6

« La FILIMBIsophie » (philosophie FILIMBI)
FILIMBI croit que la création d’espaces propices au dialogue et à la participation au processus de prise de décision favorise l’engagement civique des citoyens et améliore grandement la qualité de la démocratie.

FILIMBI croit qu’il est important d’amener la démocratie vers les citoyens et ne pas attendre que les citoyens viennent vers elle. Parfois, le premier pas vers l’engagement civique est le plus important.

FILIMBI croit qu’il est possible d’offrir à tous les citoyens, sans distinction de leur appartenance sociale ou de leur niveau d’instruction, une information accessible susceptible de les éduquer sur l’engagement citoyen.

FILIMBI croit que la jeunesse congolaise est une source inépuisable d’inspiration, d’innovation et de changement, et veut employer ces ressources dans l’intérêt de l’épanouissement d’une mentalité toujours plus démocratique et le développement de la RDC.

Article 7

Le mouvement exerce ses activités sur l’ensemble de la République du Congo, voire au-delà.

Il entend collaborer avec des personnes, mouvements, associations, institutions, missions et organisations de tout pays poursuivant un but analogue.

Article 8

L’appartenance au mouvement se perd par décès, démission dument notifiée à la Coordination Nationale, à l’une des Coordinations Provinciales et/ou SINZILI, ou exclusion conformément à la procédure contenue dans le code d’éthique.

Article 9

Le mouvement est composé des Organes suivants :

Le Collectif
Il se compose des militants de la Coordination Nationale, des Coordonnateurs Provinciaux, des Coordonnateurs des cellules ainsi que d’un représentant par organisation membre du mouvement.

La Coordination Nationale (CN)
Elle se compose de :

  • Un Coordonnateur : Il coordonne les activités du mouvement. Il convoque et anime les réunions de la Coordination Nationale. Il engage le mouvement vis-à-vis des tiers et signe conjointement avec un militant de la Coordination Nationale titulaire du domaine concerné. Il est en charge de la communication externe du mouvement ainsi que des relations avec la presse. Il est en charge de la gestion quotidienne des finances.
  • Un Chargé du Réseau : Il coordonne les activités du réseau des Coordinations Provinciales et des SINZILI. Il est en charge de l’élaboration, l’exécution et le suivi du plan de mobilisation et de déploiement du mouvement.
  • Un Chargé de l’Idéologie & des Actions : Il est en charge de l’Idéologie ainsi que de l’élaboration, de la diffusion et du respect du code d’éthique du mouvement. Il est en charge de l’élaboration, de l’exécution et du suivi de toutes les actions du mouvement.
Des commissions spécialisées peuvent être créées sur décision de la Coordination Nationale qui en détermine le fonctionnement et désigne les animateurs

Les commissions suivantes sont créées :

  • Communication
  • Stratégies & Formations
  • Juridique
  • Mobilisation des Ressources
  • Un fond de soutien aux activistes
Les Coordinations Provinciales (CP)

Les organes des Coordinations Provinciales sont la copie conforme de ceux de la Coordination Nationale, à l’exception des cellules spécialisées. Les militants actifs de la province désignent les responsables de la Coordination Provinciale par consensus ou à travers une élection organisée sous la supervision de la Coordination Nationale.

Les Coordonnateurs des Provinces agissent en étroite collaboration avec la Coordination Nationale conformément à l’article 12 de la présente Charte.

Les chargés du Réseau ainsi que celui de l’Idéologie & Actions des Coordinations Provinciales travaillent en étroite collaboration avec leurs équivalents au niveau de la Coordination Nationale.

Les Coordination des Cellules « SINZILI »

Le mouvement se compose de cellules appelées SINZILI, qui signifie sentinelle en lingala. Celles-ci peuvent être créées à travers tout le pays ainsi qu’à l’étranger, dans tous les secteurs d’activités et domaines (exemple. Villes, communes, quartiers, Universités, marchés, chauffeurs de taxi ou motos, journalistes, avocats, etc.), par un groupe d’au moins dix personnes et/ou organisations qui partagent la Vision et les Objectifs du mouvement, conformément à l’article 12 de la présente Charte.

Les militants actifs de chaque cellule désignent par consensus, ou à travers une élection organisée sous la supervision de la Coordination Provinciale, une Coordination composée d’un Coordonnateur, un Rapporteur et un Chargé de la Mobilisation. Ils choisissent également le nom du SINZILI » (exemple : « SINZILI LIBERTE »).

Article 10

Les animateurs de la Coordination Nationale, des Coordinations Provinciales et SINZILI ne peuvent être membre actif d’aucune organisation politique.

Article 11

Le Collectif a pour responsabilités de :

  • Approuver les modifications à la présente Charte.
  • Désigner les responsables de la Coordination Nationale par consensus, ou à travers une élection organisée sous la supervision d’une commission électorale à mettre place par les militants de la Coordination Nationale en fonction.
Le Collectif prend ses décisions à la majorité simple de ses militants présents ou représentés sauf pour la dissolution du mouvement qui requièrent l’unanimité.

Le Coordonnateur Nationale convoque et anime les réunions du Collectif.

Article 12

La Coordination Nationale a pour responsabilités de :

  • Veiller au strict respect de la Charte.
  • Assurer l’application du code d’éthique envers tout militant du mouvement.
  • Coordonner le fonctionnement du mouvement au quotidien.
  • Valider les plans stratégiques, de communication, et de mobilisation & déploiement.
  • Valider les nouvelles adhésions.
  • Valider la création des nouvelles Coordinations Provinciales et SINZILI.
  • Valider la désignations des responsables des Coordinations Provinciales et Coordinations des SINZILI.
  • Valider toute déclaration officielle du mouvement.
  • Valider toute action du mouvement proposée par les Coordinations Provinciales et/ou SINZILI
  • Gérer les avoirs du mouvement (biens, ressources financières, etc.).
Article 13

Les ressources du mouvement proviennent des dons et legs, du fruit des diverses activités du collectif ainsi que de subventions. Toutefois, le mouvement et/ou ses militants ne peut accepter aucun financement provenant d’une personnalité et/ou organisation politique sous réserve de l’accord préalable du Collectif.

Article 14

Le mandat des responsables de la Coordination Nationale, des Coordinations Provinciales et des Coordinations des Cellules est de trois ans. La désignation des nouveaux responsables doit s’effectuer au plus tard le 31 décembre de l’année au cours de laquelle le mandat prend fin.

Il est renouvelable une seule fois.
Partager :

(Archives)
(Archives)
Twitter


Nos coordonnées
  • +243 84 07 01 135 (whatsapp)
  • +32 466 38 70 90 (whatsapp)
  • filimbi243
  • Filimbi
Newsletter
Copyright © Mouvement Filimbi