Filimbi
Nous connaître
Agir
Siffler
Médias
Actualité


COMMUNIQUE N°27 PEUPLE CONGOLAIS L’HEURE EST GRAVE, MOBILISONS-NOUS CONTRE LE CORONAVIRUS!


Le 21 mars 2020
Nous suivons avec une profonde douleur la grave crise sanitaire mondiale liée à la maladie à corona virus 2019 (COVID-19). Une pandémie provoquée par un nouveau virus mortel ayant déjà affecté plus de deux cent-mille personnes et causé la mort de plus de dix mille autres à travers le monde. La République Démocratique du Congo, notre pays, n’est malheureusement pas épargnée. A peine sortie de l’épidémie d’Ebola, qui a causé la mort de plus de deux milles personnes, principalement dans la province du Nord-Kivu, nous voilà confrontés à une pandémie d’ampleur planétaire cette fois-ci à laquelle nous n’étions pas préparés. Depuis le 10 mars 2020, notre pays compte 23 personnes affectées ayant été dépistés ainsi qu’une personne décédée, et ce nombre risque d’augmenter dans les prochains jours.

Dangereusement négligée par une partie de nos compatriotes victimes d’un manque d’informations et/ou de désinformation, les symptômes les plus courants de cette maladie « assassine », apparue en Chine fin 2019, sont la fièvre et une toux sèche. Certaines personnes peuvent également souffrir de courbatures, de maux de tête, d’une sensation d’oppression ou d’essoufflement. Ces symptômes évoquent une infection respiratoire aigüe ou des anomalies pulmonaires détectables par une radiographie. Dans les cas les plus graves, l’infection peut provoquer un important problème respiratoire et/ou une insuffisance rénale aigüe pouvant entrainer la mort.

Cette maladie se propage entre humains par voie aérienne, mais surtout, la plupart du temps par contact manuel ou par l’intermédiaire d’un objet contaminé. L’un des aspects les plus préoccupants de cette épidémie est le fait que certaines personnes sont porteuses du virus et contagieuses sans que les symptômes ne se soient déclarés. Les symptômes du Covid-19 pouvant être confondus avec ceux d’une grippe, l’unique moyen de confirmer le diagnostic est d’effectuer un test biologique auprès des centres spécialisés tels que l’Institut Nationale de Recherche Biologique (INRB) à Kinshasa. En général, la maladie guérit en quelques jours et les signes disparaissent avec du repos. 

Vu la gravité de la situation, nous saluons les mesures prises par les pouvoirs publics à travers le Président de la République. Ces décisions obligent chaque congolais, au-delà des croyances et/ou appartenances partisanes, à prendre conscience de sa responsabilité individuelle et sa part du sacrifice. En effet, la pandémie de COVID-19 est une urgence sanitaire qui appelle de nous tous, à des actions rapides pour freiner sa propagation à travers notamment les gestes simples mais efficaces ci-après :

- Rester chez soi lorsque c’est possible.
- Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades.
- Se laver les mains très régulièrement avec du savon ou une solution antiseptique .
- Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir.
- Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter immédiatement après.
- Eviter les rassemblements, limiter au maximum les déplacements et les contacts.

Au vu de l’état de faillite dans lequel se trouve notre Etat, le délabrement de notre système de santé ainsi que la très mauvaise situation économique, principalement informelle, et sociale à laquelle nous faisons face, nous ne pourrons vaincre cette maladie sans une mobilisation citoyenne totale et une solidarité nationale afin de venir en aide aux plus démunis d’entre nous. Ainsi, nous appelons à la création d’un fond de soutien dont la gestion pourrait être confiée à la cellule de la riposte contre le Coronavirus en RDC coordonnée par le Dr. Muyembe. 

Tout en saluant les mesures prise, nous tenons à souligner que ces décisions ne seront applicables et donc efficaces que si elles s’accompagnent, avec rigueur, d’un réel mécanisme de contrôle et des mesures d’accompagnement adaptés, notamment :

- Sur la suspension des voyages non essentiels vers et hors de la RDC: Nous encourageons le renforcement des contrôles sanitaires aux frontières, tout en insistant sur la protection sanitaire des agents commis aux frontières ;

- Sur la fermeture des restaurants, des terrasses et des bars et d’autres petites activités économiques: L’application de cette mesure implique, d’une part, la mise en place d’une brigade de contrôle dont la principale mission sera d’en assurer l’exécution, et d’autre part, la mise en place d’un mécanisme de de compensation de la perte économique des acteurs évoluant dans ces différents secteurs. Pour ce faire, la création dune TASK FORCE ÉCONOMIQUE pour y réfléchi, s’avère très pertinent. C’est à ce niveau que la solidarité nationale s’impose.

- Par rapport aux personnes en partance de Kinshasa vers les différentes Provinces de notre pays : Aucun cas n’ayant été déclaré à ce stade, nous recommandons vivement la suspension des voyages non essentiels jusqu’à nouvel ordre.

- Sur l’interdiction de tous rassemblements, réunions, célébrations, de plus de 20 personnes sur les lieux publics en dehors du domicile familial : Nous recommandons de réduire le nombre au strict minimum de 10, y inclut dans le domicile familial, à l’exception des personnes domiciliées.

Nous recommandons également :

- La mise en place d’une campagne de communication coordonnée et adaptée à notre environnement.
- L’identification des lieux de dépistage à travers tout le pays, au minimum dans les chefs-lieux de chacune de nos provinces, et la communication claire de ceux-ci au public.
- Le contrôle et la régulation des prix des articles dans les marchés, surtout les prix d’articles des denrées alimentaires par le ministère de l’économie afin d’éviter la flambée des prix qui peut entraîner une précarité plus grave.

Enfin, conformément à notre engagement citoyen, nous continuerons notre travail d’éveil, de veille et de conscientisation citoyenne jusqu’à l’éradication de cette épidémie. Ainsi, nous invitons les pouvoirs publics à jouer pleinement leurs rôles en mobilisant l’ensemble des citoyens, sans distinction de leurs croyances et/ou appartenance partisane, contre cette tragédie. Et nous exhortons tous les citoyens, en particulier les leaders d’opinion, les médias nationaux, les acteurs sociaux et politiques de tout bord à participer, autant que possible, aux différentes activités de sensibilisation et à la prévention contre le Coronavirus. Des équipes de volontaires doivent urgemment être organisées.

Nous ne pouvons conclure la présente communication sans transmettre nos sincères condoléances aux familles des victimes et nos encouragements à toutes les personnes affectées.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo notre copropriété.


Carbone BENI                                                                                                                                                        Floribert ANZULUNI
                                                                                                                                                                                 
Chargé du Réseau & Déploiement Coordonnateur                                                                                                Coordonnateur                                                                                             
Télécharger le document
Partager :

Actualité nationale (Archives)
Actualité internationale (Archives)
Twitter


Nos coordonnées
  • +243 84 07 01 135 (whatsapp)
  • +32 466 38 70 90 (whatsapp)
  • filimbi243
  • Filimbi
Newsletter
Copyright © Mouvement Filimbi